Partagez | 
 

 Début de journée au calme (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MEMBRE - Simple mortelle

Voir le profil de l'utilisateur

➢ Missives : 24
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 28
Localisation : Dans mes serres

MessageSujet: Début de journée au calme (libre)   Mer 10 Mai - 13:53



Début de journée au calme
ft. Daya & libre


Me réveillant en sursautant, je me redresse d'un coup dans mon lit. Tournant la tête vers les vitres de ma chambre je me rend compte qu'il pleut et que c'est un coup de tonnerre qui m'a réveiller. Posant une main sur mon visage, j'essaie de me calmer et me rend compte que je suis trempée de sueur. Quittant mon lit, je retire mes draps et les jette dans les escaliers après les avoir mis en boule. Allant dans la salle de bain j'allume ma douche et retire mon pyjama, un simple tee-shirt de mon adolescence sur un short. Me glissant sous le jet d'eau, j'y offre mon visage tout en fermant les yeux. Je en craint rien ici.....

Glissant sur le parquet du rez-de chaussé de ma maison, je prend les draps avant de me diriger vers la buanderie. Mettant la machine en route je retourne dans la cuisine et je met en route la cafetière. Regardant l'horloge, je soupire. Il n'est que 5h30....tant pis je suis en avance pour ma journée! Laissant le café couler, je me verse un bol de céréales et vais allumer les lumières du couloir. Donnant un tour de clef dans la serrure qui rejoint ma boutique je donne un coup d'épaule en haut et un coup de pieds en bas de la porte pour la débloquer.  Pouvant à présent l’ouvrir, je laisse les odeurs de plantes se rependre chez moi. Inspirant lentement les odeurs mêlés je ferme les yeux un bref instant et savoure ce moment de clame.

Retournant dans la cuisine en souriant, je pose mon bol à présent vide dans le lave-vaisselle et prend une tasse de café. Ouvrant la porte de derrière qui donne dans le jardin, j'attrape sur la table de jardin mon sécateur. Le glissant dans le panier en osier, je prend le chemin de mes serres ou quelques plantes méritent d'être récoltée pour la journée et le préparation. Posant le panier à l'entrée de la serre sur la table en bois, je prend le calepin que j'ai dans la poche arrière de mon jean et regarde les commandes. Rien de bien compliquer, mais il faut la faire. Posant mon portable sur la table en mode volume à fond, je met ma musique et prend mon arme de coupe, je me dirige vers la lavande. Coupant quelques brins, je les noues avec un morceau de rafia et les pose dans le panier que j'ai fais suivre. Une fois le paquet fait, j'en fais quatre autres et passe à une autre plante. La boutique n'ouvre qu'a 8h30, j'ai encore un peu de temps.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE - Réincarnation
• MEMBRE - Réincarnation •

Voir le profil de l'utilisateur

➢ Missives : 73
Date d'inscription : 02/05/2017

MessageSujet: Re: Début de journée au calme (libre)   Jeu 18 Mai - 10:20

Abimael avait gardé son téléphone dans sa main. S'enquit-il d'une drôle d'hésitation dans l'un ou l'autre ruelle,vérifiant nom et SMS.

Abimael avait encore beaucoup de difficultés à s'orienter parmi les larges et grandes avenues de Londres. Tout se ressemblait à ses yeux. Rien ne se distinguait. Il lui semblait que jamais il ne réussirait à reconnaître son chemin. Et tous les 500m, le jeune homme faisait demi-tour d'un air agacé. S'arrêtait et redemandait, tout craintif, son chemin à un passant. Trois personnes l'avaient ignoré. Une autre l'avait regardé d'un air si méchant que ce n'est qu'au bout de la sixième personne qu'il se rappela que ses yeux éclatés et son air charitable devaient faire peur aux bonnes gens.

Finalement, il montra son téléphone à une bonne dame qui s'exclama fort en souriant. Se mit à parler très vite et enchaîna le pauvre Abimael d'instructions qu'il ne comprenait pas. Souriant qu'il ne parlait pas beaucoup anglais, la dame se mit à parler Espagnol puis Français. D'un sourire franc et soulagé, il acquiesça fort qu'il parlait effectivement Français et ensemble, ils discutèrent longtemps. La petite dame lui proposant même de l'accompagner jusqu'à sa destination. "Oui oui, Brin d'Herbe, je connais ! Venez !"

Et ainsi, ils discutèrent. Abimael expliqua que sa mère était française et qu'elle lui avait appris la langue très jeune. Considérant à raison que l'anglais, bien plus simple à apprendre, serait une langue qu'il maîtriserait sans doute plus tard. Ils parlèrent ainsi de la difficulté du Français, du travail qu'avait eu la dame il y a très longtemps en France, dans le tourisme et la pédagogie. Et qu'elle avait finalement quitté car elle avait rencontré l'homme de sa vie à Londres, lors de ses vacances.

Quand ils arrivèrent devant la boutique, ils continuèrent encore longtemps leur conversation. Abimael ne voulait plus s'arrêter. Il comprenait enfin quelqu'un. N'avait aucun soucis à se faire comprendre. Son cœur était léger et il flottait sur ses lèvres un sourire sincère et apaisé. Quand la dame regarda l'heure et se rendit compte qu'il était bientôt 10h, elle s'exclama d'un "houlalala !" et s'excusa auprès d'Abimael. Elle lui demanda son numéro, ne sait-on jamais. Se proposa même de rediscuter un jour. Et comme le pauvre Abimael venait d'arriver, elle proposa même des cours d'anglais qu'elle avait donné il y a longtemps à de jeunes français. Le garçon, évidemment, accepta d'un sourire flatté. Heureux qu'on pusse l'aider. Ils se quittèrent en se serrant la main et Abimael resta longtemps devant le perron du bâtiment, soupirant et heureux. La journée avait si bien commencé. Et il espérait que cela continuerait. Il se retourna face à la boutique.

Abimael avait reçu le numéro de cette femme par le biais d'un collègue. Ce dernier avait avoué qu'il allait parfois chez elle mais qu'il évitait. Comme Abimael était en rupture de stock en ce qui concerne ses pochons d'herbe, il avait fini par accepter le numéro et par envoyer des sms, expliquant qu'il avait eu son numéro de la part d'Untel. D'un anglais écrit plus ou moins correct - et aidé de son ami qui avait corrigé tous ses sms - Abimael s'était toutefois enquis d'un "J'ai un anglais très pauvre". Il hésita à demander si elle parlait français mais n'en fit rien. Les négociations furent rapides et lorsqu'elle lui proposa de venir de lui-même dans son magasin pour en discuter, il accepta.

Trois jours plus tard, le voilà devant "Brin d'Herbe" à se demander comment ferait-il pour se faire comprendre. Encore et toujours le même problème. Il espérait, quelque part, que cela irait vite. Il lui donnerait son argent. Elle irait lui mettre son herbe en pochon. Petite vérification, grammage rapide, voilà tout.

Hésitant mais tout de même la démarche sûre et princière, il poussa la porte du magasin. L'essence de fleur, le parfum de la sève et l'odeur si caractéristique de l'herbe mouillée l'enveloppa dans un cocon très particulier. Il adorait ce genre d'ambiance. Il y avait là-dedans une aura tranquille d'apaisement. Ça le détendait des pieds jusqu'aux cheveux. Et s'avançant doucement vers le comptoir, ne voyant personne, il attendit quelques secondes avant d'appeler la gérante avec un accent hébreu à couper aux couteaux.

Bonjour ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Début de journée au calme (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Journée exceptionnelle en région Chartraine
» Journée Mondiale de la poste 09/10/10
» Un petit pokémon perdu [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cycle Arthurian Next generation :: Londres et cie :: Centre de Londres :: ➢ Boutique "Brin d'herbe"
-